Miss Marketing Magazine
Pour mettre les compétences féminines en lumière

Capitaine de la semaine

Piotr Paluch

0 32

Derrière chaque capitaine, il y a une histoire (c’est quoi ton histoire)
Mon histoire commence avec deux parents musiciens, polonais d’origine qui me transmettent la passion pour la musique mais aussi et surtout la persévérance dans le travail. Leur soutien m’a permis d’avancer loin dans la pratique de mon instrument, ils m’ont transmis le sens du dépassement de soi.
J’ai démarré avec le violon, mais rapidement je m’oriente vers le piano. Dans le classique pour commencer et à 11ans je me réoriente vers la variété puis le jazz.
D’académies en stages, je réussi l’examen d’entrée au conservatoire de Bruxelles et suit un parcours sans faute. Pour rajouter une corde à mon arc, je fais une année supplémentaire pour devenir enseignant.

Parallèlement j’ai monté plusieurs groupe, fait des tournées, des disques, fait l’Eurovision et je suis régulièrement sollicité comme compositeur, arrangeur et producteur.

Aujourd’hui je me lance dans l’entreprenariat et crée ma société de production musicale, où je vais proposer des services d’accompagnements pour les artistes, d’une part et d’autre part je me lance dans la production en créant mes propres labels avec mon catalogue d’artiste.

 

Quelles sont les plus grandes difficultés à surmonter quand tu t’es lancé?
Mon grand frein a été l’argent! Je pensais que tant qu’on en avait pas on ne pouvait rien faire. Et un jour j’ai eu un déclic, j’ai compris que mon problème n’était pas l’argent mais le fait de ne pas connaître le business! J’ai donc décidé de retourner à l’école et je me suis inscris à Solvay Entrepreneur. La formation était cher et je n’avais pas les moyens, mais comme j’avais changé mon mindset, je me suis dis que je trouverai une solution. On pouvait postuler avec une lettre de motivation pour obtenir la bourse et on me l’a octroyée !

Dans le cadre de la formation on nous attribuait un business coach qui nous aidait à monter le business plan et le plan financier. Comme il aimait bien mon projet, il m’a aidé en introduisant un dossier pour obtenir un subside que j’ai obtenu. Je me rendais compte au fur et à mesure que l’argent n’était effectivement pas un problème, car dès que l’on structure un projet on voit les possibilités s’ouvrir. Dans mon cas, en parlant autour de moi de mon projet, j’ai réussi à récolter 20000€ pour démarrer ma société.

 

Ta plus grande réussite ?
La réussite n’est pas la fin d’un chemin, c’est une étape dans le parcours où on est content d’avoir fait tel ou tel choix et qu’on a réussit en faisant le bon choix. Dans mon cas, j’ai envie de parler de la place d’enseignant qu’on m’a donné suite à ma candidature au conservatoire. C’est une grande reconnaissance que de me retrouver parmi mes anciens prof et de pouvoir enseigner dans une institution de renommée où les niveaux des élèves me poussent à continuellement me dépasser et évoluer.

 

Qu’as-tu gardé du petit garçon que tu étais pour ta vie d’adulte ?
Ma créativité, ma folie, ma passion, mes rêves.
Une recette miracle qui contribue à ton bien être. Est-ce que tu as des rituels ?
Prendre du temps avec ma famille, ma compagne, ma fille.
Faire du sport, méditer. Parfois ne rien faire.

 

Quelles sont tes 3 qualités de Capitaine ?
L’écoute
La patience
Le sens du rassemblement

As-tu un idole et quelle question lui poserais-tu ?
Herbie Hancock, un pianiste jazz exceptionnel qui n’hésite jamais à explorer d’autres genres et les mélanger.
Je lui demanderais sans doute si on peut jouer un morceau ensemble.

Que conseillerais-tu aux entrepreneurs qui nous suivent ?
Se structurer, s’instruire, s’entourer de personnes positives. Et penser à son bien être.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :