Miss Marketing Magazine
Pour mettre les compétences féminines en lumière

Capitaine de la semaine

Lucie Van Damme

0 174

Quelles sont les plus grandes difficultés à surmonter quand tu t’es lancé?

 

C’était surtout de prendre confiance en moi. J’ai toujours douté, de mes capacités, de ma créativité, de ma force à pouvoir gérer une société. Je m’étais un peu plantée dans le passé, et j’ai mis du temps à avoir le courage et la force pour me lancer à nouveau. Mais depuis que j’ai repris confiance en moi, tout roule sur des roulettes. Ce n’était que moi qui avait un problème avoir moi-même. Les capacités, la créativité, et la gestion, je les aies et je les gères très bien. Il fallait juste trouver la force

 

Ta plus grande réussite ?

Pfff difficile d’en donner une.

Je me nourris de “petite réussite” du quotidien. Ma réussite à moi, c’est voir les gens heureux, et concrétiser leurs rêves, ou leurs passions.
Quand je vois des indépendants, qui avait la passion d’ouvrir un restaurant ou un commerce, et que je les aides à en faire un endroit qui tourne bien, qui a du succès, et que je vois la joie sur le visage de mes clients, ma réussite, elle est là.
Elle se trouve aussi quand j’arrive à donner le courage aux gens de faire ce que je fais, ou de devenir indépendant, de réaliser leurs rêves eux aussi. Sérieusement, qu’est ce qu’il y a de plus beau dans la vie que de réussir à voir des gens réaliser leurs rêves et être heureux?

Slurp Co, ma société, et mon blog créé il y a 8 ans, font aussi partie de mes plus grandes réussites. Je me surprends chaque jour à faire évoluer ces deux projets, et c’est super excitant.

 

Qu’as-tu gardé de la petite fille que tu étais pour ta vie d’adulte ?

La passion, le sourire, les blagues (j’ai toujours aimé faire des blagues et faire rire), la bonne humeur.

L’amour des bonnes choses, et la gourmandise évidemment 🙂

Et puis aussi, dans un monde parfois très sérieux ou très faux, j’essaye de rester très authentique et vraie. Sans filtre parfois, comme un enfant. Parfois ça passe, parfois ça casse. Mais c’est moi, et c’est très important pour moi de ne pas changer ce trait de caractère.

 

 

Une recette miracle qui contribue à ton bien être. Est-ce que tu as des rituels ?

Je n’ai pas de rituels à proprement parlé, maintenant il y a plein de choses qui contribuent à mon bien être, surtout quand on est une workaholics comme moi!

  •  prendre du temps pour moi, déconnecter du boulot (même si j’ai énormément de mal). Parfois en voyageant, ou en famille.
  • écouter de la musique en marchant, ça me déconnecte, mais ça m’inspire aussi. Ca me permet de faire des vrais break entre mes rendez-vous (j’essaye de me déplacer à pieds un maximum). Parfois ça me permet de prendre le temps de réfléchir à des projets.
  •  faire du sport au minimum une fois par semaine (yoga/pilates/ ou avec ma coach)
  •  DANSER! chez moi, parfois en marchant, en sortant avec des copines, en boîte de nuit,… ca défoule, et ça fait un bien fou!
  •  essayer de bien me nourrir, sainement, le weekend. mon boulot m’amène à manger un peu de tout, malgré mes intolérances. Si je suis à la maison le weekend, j’essaie de faire un break sur les restos, sur ce qui est trop lourd ou trop gras.

me coucher avant minuit, et me lever avant 8h.

 

Quelles sont tes 3 qualités de Capitaine ?

  • J’essaye d’être la plus compréhensive possible des problèmes ou des difficultés des autres personnes de mon équipe.
  •  Motivante et encourageante.
  •  Savoir reconnaître mes défauts (enfin je crois haha!)C’est un peu difficile de devoir définir ça pour soi-même, mais je pense que ce sont les 3 qui me définiraient le mieux. 

    As-tu un idole et quelle question lui poserais-tu ?

    Je suis très inspirée de Barbara Corcoran, une entrepreneuse Américaine.

  • Je pense que je lui demanderais comment elle a réussi à combiner vie privée et boulot pour cette femme qui a géré une tellement grande entreprise.
  • J’essaie de faire la séparation entre les deux, mais je travaille quand même encore beaucoup! 

    Que conseillerais-tu aux entrepreneurs qui nous suivent ?

     

  • De ne pas hésiter à se lancer s’ils sont sûr d’eux et de leurs projets. On ne vit qu’une seule fois. Il faut vivre à fond. S’il y a quelque chose qui nous fait vibrer, il faut y aller!
  • Ne pas se focaliser sur l’argent, ni entreprendre pour gagner de l’argent. C’est une formule qui ne fonctionne pas à long terme.
Si on fait un projet qui nous passionne, on sera bon, c’est obligé. Si on est bon, ça ne peut que fonctionner. Et l’argent suivra!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :