Miss Marketing Magazine
Pour mettre les compétences féminines en lumière

Capitaine de la semaine

Martine Inack-Thieulin

0 134

Derrière chaque capitaine, il y a une histoire (c’est quoi ton histoire)

Mon histoire, version longue ou courte? Hihihi

La courte est que je me suis barrée de chez mes parents quand j’avais 17 ans car je les trouvais très durs et sévères. Je n’y suis retournée que pour passer mon bac (lycée) et repartir à nouveau. En clair je ne supporte pas qu’on me dise quoi faire ni comment le faire.

Mon parcours est très atypique mais correspond à ma personnalité. J’ai fait mes études (droit) supérieures après la naissance de mes enfants. J’ai ensuite travaillé pour la diplomatie française, des projets de coopération et humanitaires en Afrique et en Asie. Pendant une dizaine d’années, j’ai partagé ma vie entre mes boulots, suivre mon mari et élevé mes enfants. Mais ça n’était pas ma mission.

En 2010, quand mes enfants ont été suffisamment grands (17 et 10), j’ai encore repris mes études, cette fois-ci pour faire un MBA avec l’intention d’entreprendre. J’ai toujours adoré la mode, le style et surtout donner des conseils shopping à mon entourage, je me suis donc naturellement dirigée vers le métier de conseil en image. Ainsi, j’allie deux passions faire le shopping et conseiller les femmes, celles qui doutent, qui ne connaissent pas leur style, qui n’ont pas confiance en elles. Celles qui savent mais n’ont pas le temps! Celles qui n’osent pas être elles-mêmes.

Fin 2016, je crée mon entreprise So Damn Gorgeous après une formation en conseil en image avec Cristina Cordula. Je pensais naïvement qu’installer un bureau et dire aux gens que j’étais conseillère en image suffiraient à faire affluer du monde à ma porte. Que non! Je devais me faire connaître, inspirer la confiance et établir ma réputation.

Fin 2017, j’écris mon premier livre « J’ai rien à me mettre 2.0 » ou je relate ma méthode « BeYouTilFul », comment être soi-même pleinement. Avec le livre, je crée de l’intérêt et me constitue une clientèle. Mais ce n’est qu’un début.

Aujourd’hui j’ai commencé à réfléchir à mon deuxième livre, à créer un magazine et une émission télé. Pour cela, je veux entendre les femmes (au moins une centaine) pour qu’elles me disent si elles ont conscience de leur image et si elles l’utilisent comme un outil de communication dans leur métier pour construire une réputation. Ce que ça leur apporte de se préparer le matin, leurs rituels beauté. Ce qu’elles font pour se donner confiance. Ce qu’elles pensent du sexisme.

Quelles sont les plus grandes difficultés à surmonter quand tu t’es lancé?

Les plus grandes difficultés que j’ai rencontrées quand je me suis lancée sont multiples :

  • Trouver l’équilibre entre les informations et les formations que je recevais et ma personnalité
  • La peur de ne pas réussir quelque chose par manque d’expérience
  • La naïveté de croire tout ce que les « personnes expérimentées » me disaient
  • Me faire connaître (reste encore plein de choses à faire ici)
  • La peur d’oser faire les choses à ma manière
  • Oser aller vers les gens et leur parler de mon activité
  • La solitude (on peut se retrouver très seule et démunie, c’est horrible)
  • L’impression de ne pas être à ma place
  • Trouver des partenaires (encore plein de choses à faire ici)

Ta plus grande réussite ?

Il y a plusieurs choses à mon avis. La plus grande reste quand même la rencontre avec mon véritable moi. Je n’ai jamais été autant confrontée à moi-même que depuis la création de mon entreprise. Aujourd’hui, je me connais mieux et c’est très important quand on veut apporter son aide aux autres. D’autres choses que j’aime beaucoup :

  • Voir les yeux d’une cliente briller
  • Être encore et toujours sur le chemin pour accomplir mes rêves

 

Qu’as-tu gardé de la petite fille que tu étais pour ta vie d’adulte ?

J’aime rêver, j’aimais beaucoup rêver. Je le fais toujours… sauf qu’aujourd’hui j’essaie de rendre réel mes rêves de petite fille.

 

Une recette miracle qui contribue à ton bien être. Est-ce que tu as des rituels ?

J’ai ma morning routine, mes rituels beauté, enfin je les appelle comme ça. C’est un éventail très large et

qui couvre plusieurs domaines : spirituel, physique et psychologique. Il comprend :

  • La méditation
  • La course à pied
  • Le rire (j’écoute un humoriste)
  • L’inspiration (je lis une citation)
  • La préparation (beauté et style)

Le soir, ma routine constitue à remercier mon corps, ce héros, de m’avoir soutenu toute la journée et le touchant et en lui parlant. Et de lire un petit moment avant de dormir.

 

Quelles sont tes 3 qualités de Capitaine ?

Avoir un objectif ultime

Faire

 

As-tu un idole et quelle question lui poserais-tu ?

Il y a plein de femmes qui m’inspirent, la liste est exhaustive. Mais si je dois poser une question c’est à Beyoncé que je rêve d’ailleurs d’interviewer dans mon émission – Je lui demanderai si quand elle a commencé à chanter à 8 ans, elle avait déjà un agenda? Car aujourd’hui quand je l’écoute, j’ai l’impression qu’elle avait déjà un objectif clair et précis à 8 ou 10 ans, de ce qu’elle voulait accomplir, mais surtout pourquoi elle voulait le faire.

 

Que conseillerais-tu aux entrepreneurs qui nous suivent ?

Très simple, je leur dirais qu’ils elles doivent se connaître et savoir pourquoi ils elles veulent entreprendre. Je leur dirai d’y aller avec leurs tripes et de ne pas avoir peur de se tromper. Je leur dirai de ne surtout pas écouter les donneurs de leçons car la seule façon de savoir est de faire. Je leur dirai de faire confiance à leur instinct, même si elles ils ont l’impression de ne rien y comprendre.

Je leur demanderais de rester concentrer sur leur pourquoi malgré les difficultés rencontrées. Je leur dirai qu’entreprendre demande  de l’autodiscipline et la planification.

Je leur dirai de commencer par un réseau social de leur choix, sans débourser un rond et de partager ce qui les passionne avec les autres. Ce qui leur permettra d’affiner leur projet au fur et à mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.