Miss Marketing Magazine
Pour mettre les compétences féminines en lumière

La place de la passion dans les affaires

12

Chronique de Pascale Levasseur sur Miss Marketing.

Est-ce que je suis la meilleure personne pour vous parler d’amour? Tsé, le genre de grand amour qui frappe comme un poignard dans le dos. Ce compagnon lâche et intense qui prend par surprise et qui laisse seule pour gérer le trop plein d’adrénaline…Non! La réponse est assez claire! Je n’ai aucun talent dans ce genre de gestion. Ma zone de confort est maximisée en gestion d’affaires…mais qu’en est-il lorsqu’il faut composer un flot de passion volcanique avec un démarrage d’entreprise?
Je vais essayer de vous aider parce qu’eh oui! Ça m’est arrivé…et à plus d’une reprise. Et dans le même démarrage d’entreprise. Bon, d’accord, soit que mon entreprise est longue à démarrer ou soit que j’ai l’élan amoureux facile…je vous laisse faire vos propres déductions. En ce qui me concerne, je dirais que je vie une poussée de karma…la malédiction de cupidon. C’est beau l’amour vous me direz…Ouiiiiii!!! C’est beau l’amour! C’est fort l’amour vous me direz…Ouiiiiii!!! C’est fort l’amour! Mais c’est chiant!!…et surtout dans un démarrage d’entreprise.

Alors! Comment gérer?
En premier lieu, lorsque que l’amour vous attaque…je crois que la première chose à faire c’est de garder son calme. Je suis parfaitement consciente que ce genre de prédateur va commencer par parasiter des fourmillements dans vos tripes, dans votre tête et ensuite dans votre cœur…et j’avoue qu’il est assez difficile de rester zen quand il y a une nidation complète qui éclot dans le fond de vos entrailles….mais, avec un peu de méditation, vous pourrez y arriver.

Maintenant que vous êtes calme, vous pouvez évaluer les risques. Parce que oui…l’amour est un risque. Je dirais même qu’il se mesure à la grandeur de sa témérité. Du moment que vous avez anticipé le scénario le plus catastrophique pour vos affaires et que vous êtes pleinement conscient des conséquences…posez-vous la question suivante : ‘’Est-ce que j’assume cette responsabilité?’’ Si la réponse est oui, c’est une bonne nouvelle car, vous devenez officiellement le PDG de votre propre histoire d’amour.

En tant que capitaine, vous croirez que vous pouvez maintenant foncer! Vivre votre propre histoire d’amour! Partir à l’aventure…déguster votre idylle sur une plage lointaine à l’ombre des palmiers ou pire…vous vous croyez suffisamment en forme pour traverser à la nage la méditerranée! Laissez-moi vous refroidir juste un petit peu…. Mon troisième conseil est donc de garder le focus. Tout bon capitaine planifie son voyage et sait exactement où il s’en va. Donc, je vous en supplie, soyez responsable et…fixez-vous un objectif.
C’est con à dire mais l’amour est selon moi, un travail d’équipe et tout bon résultat découle d’une bonne communication. C’est exactement ce qui distingue l’amour de l’amitié. L’amitié se vie aux jours le jour point. L’amour; il fait plus que ça! Il se planifie et se construit. L’engagement et le sérieux y est présent.

Donc, mon quatrième, cinquième et sixième conseil est de vous assurer de bien vouloir faire ce voyage, d’être clair dans l’énumération de vos objectifs, de préciser vos intentions et de distinguer l’amour de l’amitié. J’ajouterais, tentez d’être le plus vrai possible. L’authenticité fera en sorte de bâtir un projet honnête, vous serez en confiance et en contrôle.

Ici nous sommes au point chaud. Souvenez-vous qu’entre le moment de l’invasion et le moment présent…il s’est possiblement passé beaucoup de chose dans la vie de votre prédateur. Il existe différents types de chasseurs. Il y en a qui se lasse après quelques heures, il y a ceux qui remettent leur prise à l’eau après l’avoir chassé ou blessée et il y a ceux qui en font des vrais trophées. Il y en a certains qui vont préserver leur trophée pour le reste de leur vie….cesser la chasse et construire le plus beau des foyers juste pour pouvoir le faire briller dans toute sa splendeur. Bon, ok, j’idéalise peut-être un peu, mais l’essentiel à retenir c’est qu’il est important de savoir à quel type de chasseur vous avez affaire!!

Mais comment faire?
La période de validation est essentielle avant le grand voyage et c’est un moment qui demande, selon moi, le plus de courage, de force et d’humilité car il est possible, après avoir bien énoncé vos objectifs, que Monsieur ou Madame le volcan se soit déjà éteint. Ça peut arrive aux meilleurs d’entre nous, c’est triste mais, c’est la vie!

Et qu’en est-il des échéanciers? Selon moi la validation doit se faire assez rapidement. Presqu’instantanément. Plus vous tardez, plus vous mettez en péril le bon déroulement de votre vie d’avant. Et je dirais que lorsqu’un homme ou une femme se projette avec vous, vous fait rêver à un avenir magnifique…le moment présent n’existe plus…c’est maintenant l’avenir qui compte.
Donc, j’ajouterais d’assumer! Mais bon, je n’en parlerai pas longtemps car, cette tâche n’est malheureusement pas entièrement entre vos mains et tout le monde a le droit de se rétracter.
Naturellement, il est important que votre équipier prenne le temps de bien saisir les objectifs mais cette démarche doit se faire assez rapidement. C’est à ce moment précis que vous pouvez perdre plus que ce qu’il y a à gagner. Ne restez pas passif. Pas besoin de mettre une date d’expiration à votre amour et à votre engagement. Mais votre prédateur doit s’attendre que tant que contrat n’est pas signé, vous pouvez…vous aussi changer d’avis!

Même si tout ça a l’air compliqué…je suis convaincue que toute cette démarche se fera instinctivement et très facilement avec l’homme ou la femme de votre vie (de ma vie par le fait même). Car même si votre vie est compliquée…même si les étapes à franchir pour vous réunir sont compliquées…l’Amour, Elle, n’est pas supposée être compliquée…j’en suis convaincue!!!
Donc, voilà mes conseils…soyez vrai. Soyez calme. Soyez clair. Soyez humble. Et soyez détaché…regarder toujours ce qui a de concret…C’est plate à dire mais, à mes yeux, l’amour c’est de la business. Car, je le répète, ce qui distingue cet amour, c’est l’engagement que tu y portes.

En conclusion, pour ceux qui accordent une crédibilité à mes conseils (malgré mes innombrables échecs et malgré mon célibat qui dure depuis des lunes) je dirais ceci; laisser la liberté à votre partenaire de faire un bout de chemin avec vous (ou non), apprenez à apprécier le mystère…et dites-vous…on verra!

planlconcept.com

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :