Miss Marketing Magazine
Pour mettre les compétences féminines en lumière

CAPITAINE DE LA SEMAINE : GRAZIELLA SCIUTO

0 42

Derrière chaque capitaine, il y a une histoire (c’est quoi ton histoire)

Je suis devenue maman très jeune, à 20 ans de mon aînée. A 23 ans j’avais ma seconde fille qui est venue bousculer mon rôle de maman. Ma fille est née avec une maladie génétique orpheline. Là, ma vie de jeune maman s’écroule. On m’annonce que cette maladie est évolutive et incurable. Qu’il n’y a rien à faire.  Après 2 mois dans un état dépressif, je décide de me battre au côté de ma fille et de faire tout ce qui était possible pour qu’elle puisse avoir sa vie de petite fille.

Après l’arrivée de mon petit garçon, 7 ans après ma seconde fille, je me sépare du papa de mes 3 enfants.

A cet étape de ma vie, à 30 ans, je prends conscience de combien la vie est précieuse et qu’il faut faire ce qu’on aime, ce pourquoi on est appelé sur cette terre.
Je décide de reprendre des études, une licence en communication avec une orientation santé. Ce changement d’orientation professionnelle, me permet de travailler dans la prévention. A partir de ce moment, je n’ai cessé d’aller chercher des nouveaux outils comme le coaching, la thérapie, l’hypnothérapie, la sexologie et la thérapie de couple.

Aujourd’hui, j’ai fait de ma passion mon métier.  Je partage mon temps professionnel entre mon cabinet de consultation et ma société Oasis Consult où je travaille sur le bien-être au travail.

Je dis souvent que je ne fais pas de la thérapie mais de l’éducation, je casse les fausses croyances. Je fais passer mes messages au travers de mes conférences, ateliers, de mes émissions radio et depuis peu avec la sortie de mon premier livre « Comprendre les hommes pour ne plus les faire fuir ».

Aujourd’hui, je suis une femme heureuse entourée de ma famille, d’un compagnon de vie, d’amis et de l’amour de ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux.

Quelles sont les plus grandes difficultés à surmonter quand tu t’es lancé ?

Tout d’abord les gens autour de moi qui me disait que je prenais des risques à me lancer en tant qu’indépendante alors que j’avais trois enfants dont une fille malade.

Ensuite, lorsque je travaille avec ma société, c’est le fait d’être une femme dans un milieu d’hommes. De s’imposer et d’être prise au sérieux. Aujourd’hui, c’est un peu plus simple.

Et pour finir, je dirai le fait de concilier vie privée et professionnelle car mon travail est ma passion et lorsqu’on est passionnée, cette limite n’est pas simple à placer.

Ta plus grande réussite

Sans aucune hésitation ma famille et l’amour qui y règne. Lorsque la maladie est rentrée dans nos vies, elle nous a fait le plus beau des cadeaux, c’est-à-dire un amour fort qui nous unis au plus profond de nos cœurs.

Qu’as-tu gardé de la petite fille que tu étais pour ta vie d’adulte

Ma passion pour la lecture et la soif d’apprendre. Je suis une vraie boulimique de connaissances.

 

Graziella Sciuto - Portrait de Capitaine - Rubrique Miss Marketing

 

Une recette miracle qui contribue à ton bien-être. Est-ce que tu as des rituels?

Ma recette miracle est toute simple, elle consiste à faire ce qu’on aime dans la vie, ce qui nous anime. Mon équilibre se construit autour de mes piliers de vie. C’est-à-dire, je profite des moments en famille entourée de ceux que j’aime, j’ai la chance tous les jours de faire ce que m’anime dans ma vie professionnelle, qui m’apporte énormément et qui me fait grandir. Je profite un maximum de ma vie de femme avec mon amoureux et surtout je prends du temps pour être seule avec moi-même, c’est le moment où je fais de la méditation et de l’auto-hypnose, c’est mon ressourcement personnel.

Quelles sont tes 3 qualités de Capitaine

Je suis une passionnée, déterminée et obstinée

As-tu une idole et quelle question lui poserais-tu ?

Quand j’étais petite fille, je me disais que plus tard, je serai Lise Bourbeau. J’ai eu la chance de la rencontrer une fois à la fin d’une de ses conférences. Je lui ai demandé où elle trouvait toute cette énergie pour mettre en place tous ses projets ? Elle m’a répondu que lorsque nos projets font partie de nous, qu’on les ressent en nous, l’énergie est présente tout naturellement sans avoir besoin de forcer…

Que conseillerais-tu aux entrepreneurs qui nous suivent ?

De croire en leurs rêves et de ne jamais abandonner même si parfois c’est loin d’être simple.

D’écouter leur petite voix intérieure et surtout de ne jamais cesser de croire en eux malgré les orages de la vie. Nos faiblesses deviennent nos forces.

 

Site Web de Graziella

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :